Archive dans septembre 2014

Check list: quel guide de voyage utiliser

quel guide de voyage choisir

Lonely Planet ou Guide du Routard ? Quel guide de voyager choisir ? Comme guide touristiques, ce sont les deux options les plus populaires pour les voyageurs.

Comment choisir le meilleur guide de voyage

Le choix d’un guide dépendra de votre propre goût et des informations dont ils disposent pour la destination où vous allez. Certaines marques de guide ne couvrent d’ailleurs pas certaines destinations.

D’autres critères sont à prendre en compte:

  • la date de publication: autant prendre un livre récent si possible, même si les livres de voyage récents sont TOUS plus à jour à partir du moment ou ils sont édités, car ils sont écrit un an avant.
  • l’endroit où vous allez: certains guide touristiques ne couvrent que la capitale
  • la durée de votre voyage
  • quel genre de touriste vous êtes: plutôt backpacker fauché, ou avec un bon budget, intéressé par la culture, ou les bars/boites…
  • les descriptions voulues: toute l’histoire du pays et infos sur l’architecture de tel ou tel monument, ou simplement les meilleurs adresses pour sortir le soir
  • le coût: à 30 euros le guide, ça représente quand même un sacré budget
  • le poids: si vous prévoyez de voyager léger
  • En français ou en anglais ? Vous pourrez montrer et partager plus facilement des infos dans un guide de voyage en anglais avec d’autres voyageurs.

Pour cela, la meilleure chose à faire est d’aller directement à la librairie et de comparer les différents livres. Les éditeurs les plus connus en France sont d’abord le duo ‘Guide du Routard’ et ‘Lonely Planet’.

A la librairie, sélectionnez en plusieurs qui concernent me même pays et lisez quelques paragraphes. Comparez également les cartes pour voir si elles sont suffisamment claires. Les explications sont-elles faciles à comprendre ?

Vous pouvez aussi aller sur Amazon et voir les critiques des différents guide laissées par les autres utilisateurs.

Enfin, pensez à aller jeter un oeil à votre bibliothèque locale: il se peut qu’ils aient le guide qui concerne votre destination et vous n’aurez qu’a simplement faire des photocopies des pages qui vous intéressent ou à les prendre en photo sur votre smartphone (en particulier les cartes). Plus léger que de se trimbaler le guide entier.

Comment utiliser son guide de voyage

Pour la plupart, c’est une révélation de découvrir qu’il existent des livres qui vous disent exactement ce dont vous avez besoin pour voyager: où dormir, où manger, les endroits à voir, les endroits à éviter…

Cependant, ça enlève aussi une partie de l’aventure. Tout le monde va au même endroit. Pas seulement la même ville, mais le même café, le même hôtel, le même bar ou endroit à visiter.

Certains voyageurs suivent à la lettre les recommandations de ces guides et sont perdus sans eux. Bien sûr, ils sont très utiles pour se repérer en ville ou trouver une gare routière à 3 heure du matin ou un restaurant pas cher à proximité mais le meilleur guide est votre propre instinct. Découvrez vos propres restaurants et lieux non indiqués sur les cartes de guides et vous aurez une meilleures expérience, sans les hordes de touristes.

Autre chose: ne perdez pas une heure à choisir quel hôtel est le meilleur entre ceux cités dans votre guide. Lorsque vous arrivez dans un nouvel endroit en pleine nuit et que vous n’avez aucun hotel de réservé où dormir, jetez un oeil dans la liste des hôtels mentionné et il est probable que quelqu’un employé par un de ces hôtels viendra chercher des clients à l’arrivée du bus.

Lorsque vous achèterez un guide, pensez aussi à prendre des posts it colorés qui vous serviront de marque page et pour prendre des notes. Si vous recherchez un endroit précis, laissez le post it à la bonne page et montrez simplement le nom de cet endroit à un local qui pourra vous indiquer le chemin.

Libre à vous de surligner les noms des choses à faire dans les guides mais sachez que les guides de voyages peuvent être rachetés ou échangés dans certaines librairies de Khao San Road, à Bangkok en Thaïlande. Si vous n’avez pas déjà de guide de voyage, vous trouverez là-bas de nombreux guide d’occasions ayant déjà servi et vendu pour bien moins cher qu’en France.

Ebook VS guide papier

Guide papier, les avantages: 

  • Faciles à lire au soleil, ou sur la plage
  • Pas besoin de batterie
  • Peut se revendre ou s’échanger avec d’autres voyageurs

Ebook/PDF, les avantages:

  • Plus léger
  • Prend moins d’espace
  • Peut être utilisé le soir
  • Donne moins l’air d’être un touriste

Combien de guide de voyage emmener ?

Le problème avec ce genre de livre est qu’il peut peser une tonne.

Si votre voyage se limite à un seul pays, parfait, sinon le mieux est d’en prendre un qui couvre la région entière (Asie du Sud-Est ou Amérique Centrale par exemple). Ceux édités par le Lonely Planet sont très bien quoique très concis.

Pas la peine de vous charger inutilement: vous en trouverez certainement de disponibles qui traînent dans les hôtels, oubliés ou laissés volontairement par d’autres voyageurs. Si vous voyagez à plusieurs, pas besoin d’en prendre deux exemplaires, un seul suffira et vous pourrez vous le partager.

Si par exemple vous préparez un long voyage en Asie du Sud Est, Khao San Road (mentionnée ci-dessus) est l’endroit où aller pour faire le plein de guide de voyage d’occasion.

Enfin, si vous avez un smartphone ou une tablette et que vous lisez l’anglais, les pages du sites wikitravel peuvent très bien remplacer un guide de voyage payant, mais vous n’aurez pas accès aux cartes. par contre vous pourez très certainement en récuperer dans les auberges ou à l’aéroport. Pensez à enregistrer les pages hors ligne pour pouvoir les lire sans avoir accès au net.

Comment assurer son voyage

Comment assurer son voyage

Comment assurer son voyage

L’assurance voyage est une des choses dont il faudra s’occuper en priorité avant de partir: si vous tardez trop à en prendre une, vous risquez de partir sans assurance. Et voyager sans assurance médicale est extrêmement risqué.

Personne n’est à l’abri d’un accident à l’étranger, et absolument tout peut arriver: se faire une entorse en faisant un mauvais pas dans des escaliers. Une piqûre de moustique que l’on a gratté et qui s’est infecté. Se couper le pied sur des coraux. Pire, un accident de la route. Les frais de médecin et d’hôpitaux sont généralement chers partout dans le monde, et si vous n’êtes pas assuré, vous ou votre famille pourrait avoir à débourser des sommes atteignant plusieurs milliers d’euros, voir davantage si vous devez vous faire rapatrier en avion.

Et je ne parle pas des frais de secours, d’ambulance ou de chirurgie. Une assurance voyage vous aidera aussi à rembourser les dommages que vous avez causés si vous décidez de conduire un véhicule à l’étranger et que vous êtes impliqué dans un accident.

En cas d’extrême urgence, une assurance voyage vous aidera donc à ne pas débourser d’argent, et pourra également vous être utile si vous vous faites voler vos affaires, ou si vous avez un vol qui est annulé au dernier moment.

Bref, obtenir une assurance est un des premiers points dont vous devrez vous occuper lors de votre préparation de voyage. Vous devrez passer un peu de temps à étudier dans les détails ce que les différentes assurances couvrent ou pas, en particulier si vous partez dans un pays « à risque ».

Voici quelques points auxquels il faudra s’intéresser au moment de chercher une assurance voyage:

1. Suis-je déjà assuré ?

Première chose à faire avant même de commencer à choisir une assurance de voyage: savoir si vous êtes déjà assuré.

comment assurer son voyageVérifiez si votre carte de crédit vous couvre bien sur certains points, par exemple le remboursement des billets d’avion ou des biens achetés avec votre carte. Certaines cartes offrent également une couverture en cas d’accident de transport. Si vous possédez une carte bancaire Visa ou Mastercard et que vous avez payé votre billet d’avion avec, vous pouvez dors et déjà bénéficier de leur assurance durant les trois premiers mois de votre voyage (au-delà de ce délai il faut une assurance voyage). Cependant en fonction du type de carte tout n’est pas pris en charge, mais renseignez-vous car cela pourrait vous faire économiser la souscription à une assurance.

Vous pouvez aussi vous faire assurer votre billet d’avion au moment de son achat sur internet, en général moyennant un supplément. Mieux vaut le faire si vous avez des doutes.

Intéressez-vous aussi à votre couverture médicale actuelle: peut-elle couvrir des maladies ou accidents qui surviennent à l’étranger ?

Si vous voyagez dans un des 27 pays de l’union européenne, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou en Suisse, vous serez pris en charge par la sécurité sociale française. Pensez bien à vérifier que vous êtes inscrit à la CPAM et demandez une carte européenne d’assurance maladie, au moins deux semaines avant votre départ. Elle est gratuite, valable un an et vous permet pendant votre voyage de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires par les services publics du pays où vous serez. (plus d’infos ici)

2. Que couvrent les assurances ?

comment assurer son voyageChaque assurance peut couvrir des choses qui ne sont pas couvertes par d’autres assurances. Il faudra faire un peu de recherche si vous envisagez de faire des activités sportives style escalade, plongée ou surf (entre autres). Il est difficile de savoir à l’avance quel type d’activité vous allez faire à l’étranger, et vous aurez certainement envie d’essayer de nouvelles choses donc mieux vaut savoir à l’avance ce pour quoi vous êtes couverts. Sachez aussi que tous les frais ne sont pas couverts à 100%: il est difficile d’obtenir la totalité du remboursement de ce que vous aurez perdu ou de l’argent que vous aurez dû avancer.

Les assurances les moins chères ne prennent en charge que les frais de santé basiques, donc ne vous attendez pas à ce que votre appareil photo ou autres objets de valeurs soit pris en charge.

Les pathologies connues avant de partir: si vous avez une condition médicale précédente qui risque de poser problème en voyage ou qui nécessite un traitement régulier que vous devrez peut-être acheter sur place, vérifiez bien si l’assurance que vous voulez choisir vous couvrira. En effet, de nombreux voyageurs se plaignent sur les forums de ne pas être pris en charge pour des pathologies qu’ils ont déjà contractées avant de partir (pour des allergies par exemple, ou des médicaments qu’ils doivent prendre régulièrement).

Pour les objets de valeur, comme les appareils photo et les objectifs, il peut être plus judicieux d’aller vous renseigner près d’un assureur spécialisé, qui aura de meilleures offres à vous proposer.

Même chose si vous envisagez de louer une voiture ou une moto/scooter à l’étranger: une assurance spécialisée dans la location de voitures, qui vous couvrira en cas de problème et sera certainement moins chère que celle proposée par la société de location.

Pour les dépenses médicales: au minimum 100 000 € qui incluent n’importe quel type de frais de sauvetage et d’ambulance pour vous récupérer. Pensez à bien regarder si l’assurance inclut les frais de dentistes qui peuvent être assez élevés.

Les frais d’annulation: si votre vol a été annulé et que vous devez rester sur place, ça vous permettra de vous faire rembourser une nuit d’hôtel et un nouveau billet d’avion.

La responsabilité personnelle: si vous avez besoin d’assistance légale pour les dommages matériels et corporels (par exemple si vous louez un scooter et que vous blessez quelqu’un), vous serez assuré jusqu’à un certain montant.

Les frais de rapatriement: l’argent qui couvre votre retour à la maison si vous devez être évacué d’urgence. En général, c’est extrêmement cher (de l’ordre de 10000 € voire plus). Lisez ce triste article qui devrait définitivement vous pousser à prendre une assurance.

La perte d’objets de valeur: un point important que ce soit l’argent, votre appareil photo, votre bagage, etc… Il vous faudra un rapport de police et vos reçus pour être certain d’obtenir un remboursement. Ne vous attendez pas à trop, il y a forcément des limites et attendez-vous à ce qu’on vous rembourse la moitié du prix de ce que vous avez perdu dans le meilleur des cas.

Les activités prises en charge: si vous envisagez de faire de la plongée, du surf, de l’escalade, du ski ou autres activités potentiellement dangereuses, vérifiez si vous êtes bien couvert.

Le travail: pour ceux qui partent en visa working holiday, demandez à votre assurance si vous serez pris en charge s’il vous arrive un accident survenu lors de votre travail.

Les destinations couvertes: pensez à bien étudiez cela si vous préparez un tour du monde ou que vous allez dans des pays « à risque ». Les prix et conditions peuvent varier selon les régions géographiques couvertes par l’assurance, donc sachez à l’avance si votre assurance vous prendra en charge s’il vous arrive quelque chose, que ce soit en Inde ou aux Etats-Unis, par exemple. Certaines assurances ne vous couvriront pas si vous vous blessez dans un pays qui apparaît sur leur liste de pays à risque.

3. Les extensions d’assurances

Si vous décidez de voyager plus longtemps que prévu, vous aurez besoin de rallonger de plusieurs mois la durée de votre assurance. Vérifiez s’il vous sera possible de le faire à distance depuis l’étranger, grâce à internet ou par courrier. Les assurances ne proposent pas toutes des extensions, et certaines sont limitées à un ou deux mois seulement, dont renseignez-vous bien sur ce point-là.

4. Comment se faire rembourser ?

Vérifiez bien que l’assureur a une assistance par téléphone 24H/24 gratuite que vous pourrez contacter en cas d’urgence.

Quelles sont les démarches pour se faire rembourser ? Demandez à votre assurance si elle paiera directement vos dépenses ou vous remboursera plus tard.

  • Aussi, quels sont les délais de remboursement ?
  • Devrez-vous avancer l’argent à l’avance, ou l’assurance se charge de tout ?
  • Le remboursement sera-t-il versé directement sur votre compte bancaire ou envoyé par chèque ?

Si quelque chose se passe mal durant votre voyage contactez votre compagnie d’assurance immédiatement car elle vous expliquera dans quel ordre procéder pour les démarches. Pensez à bien à avoir les coordonnées de votre assurance tout le temps sur vous, dans votre portefeuille par exemple. Notez sur un papier leur numéro de téléphone, adresse, email… que vous garderez précieusement. Vous devrez garder le numéro sur vous et les appelez immédiatement avant de vous faire prendre en charge médicalement. Si vous avez du mal à les contacter par téléphone, les assureurs peuvent être très réactifs si vous utilisez les réseaux sociaux.

Comme le marché de l’assurance devient de plus en plus compétitif, les assureurs sont de plus en plus pointilleux et il devient difficile de se faire rembourser à moins de suivre leurs directives à la lettre, ce qui implique de passer par beaucoup de démarches administratives dans le pays où s’est déroulé l’incident.

Dans tous les cas, pensez à bien conserver toutes vos factures médicales !

Lorsque vous en êtes encore à la phase de préparation de votre voyage, pensez bien à garder les reçus pour tout le matériel que vous aurez acheté et qui ait un peu de valeur (sac à doc, accessoires, matériel électronique…). Pensez aussi à conserver vos reçus de retrait bancaire à l’étranger et vos reçus de bureaux de change. Dans la plupart des cas, pas de reçu = pas de remboursement.

Autres points importants

  • Ne voyagez pas si votre condition médicale ne le vous permet pas.
  • Ne repoussez pas votre achat d’assurance.
  • Lisez bien les contrats et connaissez toutes les conditions de prise en charge.
  • Lorsque vous serez en voyage évitez de faire des choses stupides et prendre des risques inutiles (alcool, drogue etc…).
  • Faites un comparatif des assurances car les prix varient énormément d’un assureur à l’autre.
  • Documentez vos possessions: prenez en photo tout votre matériel et équipement de voyage avec la date et conservez la photo sur votre boîte mail. Elle vous sera utile en cas de vol.
  • Faites un check-up chez votre médecin et votre dentiste avant de partir. Imaginez que vous ayez de simples caries à vous faire soignez ou que vous ayez mal aux dents, mieux vaut le faire en France où vous serez couvert facilement plutôt qu’à l’étranger ou vous devrez trouver un dentiste dans l’urgence et où vous aurez de la paperasse à faire pour l’assurance et aussi avancer les frais (qui peuvent être très élevé pour des soins dentaires).

Enfin, même s’il y a peu de chance que quelque chose vous arrive, prenez une assurance et vous aurez la tranquillité d’esprit durant votre séjour.

La check list assurance

Cliquez-ici pour télécharger et imprimer cette checklist que vous compléterez au moment de choisir votre assurance de voyage:

Avant de partir:

Vérifier si je suis déjà assuré (carte bleue, couverture médicale actuelle)
Faire un check-up médecin / dentiste avant de partir
Prendre en photo mes affaires
Mettre coordonnées de l’assurance dans mon portefeuille
_
Choix de l’assurance, les points à vérifier: 
 _
Destinations couvertes ?
Durée de mon voyage ?
Possibilité d’extension de la durée d’assurance ?
Argent à avancer en cas d’hospitalisation ou RDV médecin ?
Pour les PVT: accident du travail pris en charge ?
Conditions médicales précédentes prises en charges ?
Remboursement annulation vols incluse ?
Responsabilité personnelle (location de véhicule à l’étranger) ?
Objets volés ou perdu ?
Activités prises en charge (plongée, surf, jet-ski etc…) ?
Délais de remboursement ?
Remboursement sur compte bancaire ou envoyé par chèque ?

_

Liens utiles

Check list voyage: les documents importants

documents de voyage importants

documents de voyage importants

Voici la liste des documents importants à emmener avec soi en voyage.

Vous pouvez télécharger cette liste gratuitement en PDF en cliquant ici.

Passeport
Visa
Carte d’identité
Permis de conduire international
Billet d’avion électronique imprimé
Carte d’étudiant
Des photos d’identité
Une photocopie de votre passeport (penser à se l’envoyer sur sa boîte mail)
Carte de crédit (noter le numéro de tél à joindre en cas de perte quelque part, ou envoyez le sur votre boite mail)
Argent liquide
Certificat de vaccination (nécessaire pour certains pays il me semble… perso je le prend jamais)
Carte de plongée
Carte de l’endroit où vous vous rendez
Carte de visite (avec votre email, blog, site web)
Une photo de votre famille
Une carte du monde (pour montrer d’où vous venez, imprimez-en une sur le net)

sécurité

Pas un sujet super plaisant, mais mieux vaut l’aborder afin de donner de bons tuyaux aux voyageurs inexpérimentés qui ont le plus de chance de se faire voler ou de perdre leur argent en cours de route. Nul besoin de devenir parano, suivez mes conseils et faites preuve de bon sens, et votre voyage se déroulera bien.

Avant de partir
Protéger vos traveller’s cheque
Planquer de l’argent sur soi
Dans la rue
Dans les transports
A l’hôtel ou en backpacker hostel
Conclusion
1/Avant de partir

Scannez ou prenez en photo votre passeport et documents importants et envoyez-les sur votre boîte e-mail.

Notez aussi vos infos importantes dans un petit carnet que vous garderez avec vous, ou faites en des photocopies.

Les infos à conserver absolument sont:

une photocopie de votre passeport
le numéro de téléphone de votre assurance
votre numéro d’assuré
le numéro de téléphone à appeler en cas de perte de votre carte bleue
vos numéros de série de traveller’s cheque
Liste de matériel à obtenir avant le départ:

cadenas à code x2
câble métallique
pochette ceinture
OU ceinture à double fond avec une fermeture éclair
des sacs ziploc (4 ou 5)
de la bande adhésive
un gros trombone ou des élastiques pour attacher vos liasses de billet
un portefeuille ou porte monnaie pas très voyant
un portefeuille “diversion” dans lequel on mettra une vieille carte bleue et deux trois billets de petite valeur
à faire: coudre une poche secrète à l’intérieur de son pantalon
Enfin, le meilleur endroit pour garder des bijoux ou autres objets a haute valeur financière ou sentimentale est à la maison !

2/Protéger vos traveler’s cheques

Séparez les reçus avec numéros de vos traveler’s chèques lorsque vous les achetez. Ils peuvent être remboursé si ils sont volés ou perdus. Ils ne sont pas liés à votre compte bancaire et ne portent aucune identification donc pas de stress si on vous les vole.
Dès que vous en achetez, mettez votre signature en haut à gauche sur tous vos travellers cheque.
Notez les numéros de série sur un papier que vous conserverez dans un endroit à part.
Prenez en soin comme si c’était des billets normaux.
3/Planquer de l’argent sur soi

La règle d’or est de répartir l’argent sur soi de façon à ne pas perdre tout d’un seul coup si on fait tomber son portefeuille ou si un pickpocket s’attaque à vos poches.
Un des endroits les plus sur où mettre de l’argent est dans une poche fermée sur le devant d’une chemise ou d’un pull.
Autant que possible, choisissez des vêtements avec poches à fermetures éclair.
Ne mettez jamais un portefeuille ou porte-monnaie dans votre poche arrière de pantalon et surtout pas dans la poche filet de votre sac à dos qui permet de voir tout ce qu’il y a dedans. J’ai déjà vu plein de voyageur faire ça, c’est comme si ils cherchaient à attirer les pickpockets.
Ne mettez rien de valeur dans les poches latérales de vos sacs à dos (je parle des poches faites normalement pour ranger les bouteilles d’eau ou vos tongues).
Utilisez les doublures de votre sac à dos comme pochette secrète pour y planquer vos papiers.
l’astuce du sac plastique: mettez vos pièces et billets dans un sac plastique que vous pourrez garder dans votre poche: si un pickpocket essaye de vous le volez vous entendrez le bruit de froissement du plastique. En plus c’est bien moins voyant qu’un portefeuille.
Mettez un gros élastique autour de votre portefeuille: cela fera de la friction et attirera votre attention si quelqu’un essaye de le sortir de votre poche.
Achetez une pochette cache billet (de préférence beige pour ne pas qu’elle puisse se voir sous les vêtements) ou sac banane qui peut être porté sous vos vêtements de façon à ce que cela ne se voit pas, et que vous éviterez bien sûr de montrer en public.
Ne la remplissez pas à fond, ce serait lourd et inconfortable. Mettez juste votre passeport ou vos billets bien à plat dedans et rangés dans des sacs ziploc au cas ou elle tomberait à l’eau ou si il se met à pleuvoir et que votre pochette ceinture soit trempée.
Inconvénient: une pochette ceinture cache billet sous les vêtement est plutôt inconfortable lorsqu’il fait chaud.
Sachez aussi que certains voleurs connaissent l’astuce et voudront voir sous votre tee-shirt si vous avez une pochette ceinture, en vous menaçant avec un flingue ou un couteau. Suivant l’endroit, mieux vaut peut être la laisser à l’hôtel et ne prendre que quelques billets et pièces dans vos poches.
Un gros trombone est utile pour ranger les liasses de billets que vous aurez, sinon prenez un gros élastique.
Ayez un compartiment secret dans votre sac à dos, votre pantalon, votre slip, string etc… customisez vos accessoires et vêtements si nécessaire. Soyez créatif.
Certains vêtements sont conçus exprès pour les voyageurs avec des poches secrètes où planquer de l’argent, vous pourrez en trouver dans des magasins spécialisés.
Quelques idées d’endroits où planquer de l’argent sur soi-même:

Un soutif
Vos chaussures
Vos chaussettes
Un slip/boxer
4/Dans la rue

Évitez au maximum d’exhiber votre argent en public, pour deux raisons: ne pas attirer l’attention des voleurs, et par respect pour les locaux qui ne gagnent pas en un an la liasse que vous aurez à la main.
Avant d’aller retirer de l’argent à un distributeur, jetez un oeil discret pour voir si personne de louche ne le surveille. Privilégiez les distributeurs dans les centres commerciaux plutôt qu’en pleine rue. Une fois retiré, allez le ranger en lieu sûr immédiatement.
Ne recomptez jamais de l’argent en public et n’étalez pas vos billets/cartes bleues sur la table d’un café ou dans une cabine téléphonique.
Gardez vos pièces dans un porte monnaie à part et qui soit rapidement accessible: vous la donnerez si jamais vous vous faites braquer, et ça vous permettra de stocker toutes vos pièces au même endroit et ainsi éviter d’en dispatcher partout. Mieux vaut perdre quelques euros de temps en temps que tout en même temps.
Ayez un peu d’argent de secours caché dans votre bagage principal en cas de gros pépin (par exemple un ou deux billets de 50 euros ou dollars US).
Ne transportez pas tout le temps la totalité de votre argent: prenez juste ce dont vous avez besoin pour la journée et aussi votre carte d’étudiant ou carte de crédit si vous pensez en avoir besoin. Ça ne sert à rien de les transporter inutilement, sinon vous risqueriez de tout perdre en même temps.
Ne stockez pas tout vos papiers dans un seul portefeuille: en Australie, j’avais perdu mon portefeuille avec carte bleue, carte de retrait, carte PADI, carte vitale, et bien sûr de l’argent car j’avais mal fermé une poche de mon sac à dos. Depuis cet épisode je ne laisse dedans que l’essentiel.
Ne vous baladez jamais avec un walkman/Ipod sur les oreilles quand vous êtes dans la rue. Vous seriez moins réceptif à ce qui se passe autour et feriez une cible de choix pour les pickpockets ou les braqueurs armés, en plus de risquer de se faire écraser par une voiture.
Ne vous arrêtez jamais en pleine rue pour jeter un oeil à votre carte: entrez plutôt dans un café ou un magasin.
Si vous avez une sacoche, portez la toujours en bandoulière et jamais sur une épaule car il est plus facile de se le faire arracher comme ça.
Ayez le réflexe de toujours regarder derrière vous lorsque vous quittez un bar ou un restaurant, au cas où vous auriez laissez quelque chose derrière.
5/Dans les transports

La plupart des voleurs et pickpockets opèrent dans les lieux remplis de monde: gares et stations de bus, métros, festival de rues, carnaval, cafés internet, etc…
Dans les endroit bondés de monde genre métros, portez votre sac à dos devant vous.
Les pickpockets ne sont pas uniquement des jeunes hommes, il peut y avoir aussi des femmes et des enfants (deux petits razmokets ont essayés de me faire les poches aux Philippines, ils sont rapides).
Accrochez votre sac à un objet fixe avec un câble en acier si vous devez attendre votre bus ou train dans une gare. Gardez le câble en acier ainsi qu’un cadenas dans une poche rapidement accessible de votre sac pour vous faciliter la tâche.
Ne confiez jamais votre sac à quelqu’un si vous n’êtes pas sur qu’il est le chauffeur du bus ou bosse pour la compagnie de transport.
Quand vous prenez le bus, avoir juste un seul petit sac de voyage avec vous peut vous rendre la vie beaucoup plus facile car vous pourrez le prendre avec vous à l’intérieur du bus et ainsi l’avoir sous les yeux.
Gardez tous vos documents les plus importants avec vous dans un petit sac à dos, qui contient vos possessions essentielles à votre voyage. Des tee shirts peuvent être remplacée facilement, pas un passeport.
Quand vous prenez le bus, votre bagage principal est rangé en sécurité soit en soute soit sur le toit mais mieux vaut le garder à côté de soi. Mémorisez à quel endroit de la soute il a été entreposé sinon, pour aller le récupérer rapidement lorsque vous arrivez à destination.
Dans un train de nuit, gardez vos affaires dans votre champs de vision. Choisissez un siège qui soit un face de façon à ne pas avoir à vous retourner.
Soyez vigilant si vous dormez dans un bus/train de nuit car les vols sont plus nombreux: utilisez votre petit sac à dos comme oreiller et posez vos jambes par dessus votre bagage principal. Si vous pouvez, enroulez une bretelle de votre sac autour de votre jambe ou attachez le avec un cadenas.
Un compartiment en haut de votre tête ou sous votre siège n’est pas sur à 100%.
Faites attention au voleurs qui piquent les affaires par les fenêtre, surtout dans les trains.
6/A l’hôtel ou en backpacker hostel

Utilisez le coffre fort de l’hôtel s’ils en ont un à disposition pour planquer votre argent et vos possessions les plus importantes (en anglais: “safe box” ). Il faut aussi faire confiance au staff de l’hôtel, suivez votre instinct.
Cadenassez votre sac quand vous n’êtes pas à côté ou si vous devez le laisser seul avec quelqu’un d’autre dans un dortoir. Même si les autres n’ont rien à se reprocher et que vous risquez de passer pour un parano, n’hésitez pas une seconde à protéger vos affaires.
Certains backpacker hostel ont des casiers que l’on peut fermer à clé ou avec un code dans les dortoirs (“locker” en anglais). Avant de mettre quelque chose dedans vérifiez d’abord qu’il ferme et s’ouvre bien.
Utilisez un cadenas à code sur la porte d’entrée de votre chambre si celle-ci ferme mal, et un pour fermer votre sac.
Si la fenêtre de votre chambre ferme mal ou si vous êtes dans un endroit craignos enchaînez votre bagage à un radiateur ou au lit (il existe des câble métallique solides et légers pour ça).
Laissez un vieux portefeuille posé sur le lit avec un peu de cash, une vieille carte de crédit ou un vieux passeport posé sur le lit, le tout bien en évidence pour faire diversion.
Le passeport est une cible potentielle au même titre que l’argent ! ne le laissez pas traîner sur votre lit en pensant qu’il ne risque rien ! Beaucoup sont recherchés pour être vendus au marché noir.
Planquez quelques billets dans une enveloppe que vous garderez bien au chaud dans un carnet de note ou un livre (de préférence un truc chiant à lire pour décourager les potentiels voleurs).
Collez des autocollants biens pourris et du vieux scotch sur votre PC, surtout si c’est du matos récent. Ça dissuadera les voleurs en quête de matériel neuf.
Planquez votre argent dans des objets divers: un tube de gel douche vide, une boite de chewing-gum ou un tube de mousse à raser vide.
Sous une table: mettez votre passeport et argent dans un sac ziplock et scotchez-le sous une table de nuit avec de la bande adhésive. Pour les paranos ou les endroits qui craignent vraiment.
N’oubliez pas où vous avez planqué vos affaires ! mémorisez bien l’endroit où vous les avez rangé, notez le au stylo sur votre main si vous pensez que vous risquez d’oublier.
Conseil que m’a donné un américain qui a voyagé en Amérique du Sud: bloquer la porte d’entrée avec son lit au moment d’aller se coucher. Des gars avaient essayés de rentrer dans sa chambre pendant la nuit, heureusement qu’il avait pensé à faire ça.
Si vous n’avez pas confiance dans la sécurité de l’hôtel où vous restez, n’hésitez pas à changer.
7/Conclusion

Trois points sont à retenir:

Ne pas montrer son argent
Ne pas garder son argent à un seul endroit
Garder tout le temps un oeil sur ses possessions
Même si la situation ne s’y prête pas ou que vous vous sentez en sécurité prenez toujours des précautions, même si elles vous semblent inutiles. En voyage en Afrique et en Amérique du Sud/Latine cela relèvera du bon sens, comme de mettre une ceinture de sécurité en voiture.

Enfin, sachez aussi que les voleurs ne sont pas forcément des locaux mais peuvent être d’autres backpackers comme vous. En Australie il y a de nombreux vols dans les backpackers hostels commis par d’autres voyageurs qui financent ainsi leur trip.